top of page

ANNA TERNON
Corps géologiques, corps humains

Recherche-création, géosciences

Décembre 2023 - Septembre 2024

4.png

Les rencontres et ateliers

Le projet de recherche

Anna Ternon, artiste-chercheure

Les rencontres et ateliers

Workshop de mise en mouvement

24 février > 6 mars 2024

Petre in Ballu :
(re)faire corps avec le géologique

L'objectif de ce workshop de mise en mouvement est d'établir un répertoire de gestes liés au géologique en vue d'une captation vidéo le 6 mars, à partir d’une pratique de mise en mouvement du corps sur différents sites en extérieur. L’ensemble du travail sera accompagné par une danseuse-chorégraphe et une des séances sera consacrée à l’étude de la gestuelle du travail de bâti en pierre sèche. La captation vidéo sera la première étape de production d’une oeuvre fondée sur ce travail collectif, dont le résultat sera restitué en Centre Corse courant 2024. 

Intervenants : Anna Ternon, artiste-chercheure - Antoine Silvestri, bâtisseur en pierres sèches - Emmanuelle Alberti Le Roux, chorégraphe.

Rencontre ''Devenir minéral''

6 décembre 2023 - FabLab Corti

Devenir minéral

Cette rencontre a marqué le lancement de la Résidence Territoire #2. La géotechnicienne Maëlle Kelner et la chorégraphe Emmanuelle Alberti Le Roux ont échangé avec les participant.es sur les liens entre corps géologiques et corps humains.

« En faisant se croiser les croyances autour des éléments minéraux ayant des pouvoirs particuliers dans l’imaginaire populaire corse (pierre de mémoire, pierre défatiguante, le corail comme forme de pétrification du sang de Médusa, ancienne reine de Corse, etc) et l’échelle de Mohs, qui établit les degrés de dureté des minéraux le uns par rapport aux autres, nous souhaitions proposer au groupe une réflexion autour du caractère minéral de notre humanité. » Anna Ternon

Le projet de recherche d'Anna Ternon

Sonder les corps est un projet collaboratif, mêlant arts et sciences, autour des liens entre le géologique et l’humain.
Il s’inscrit dans le cadre d’une thèse en recherche-création au sein du laboratoire SACRe (ENS/PSL), ayant pour titre : Corps géologiques, corps humains : pour un retour à nos attachements.

Copie de Sonder les corps - résidence territoire Anna Ternon.jpg

Sonder les corps : un laboratoire de recherche nomade en Corse

Sonder les corps est un projet ouvert à tous·tes celleux qui souhaitent participer à la recherche des liens qui unissent nos corps d’humains aux éléments géologiques. En s’intéressant aux instruments destinés à la mesure de l’humain et du géologique, aux différentes façons d’en user, de les croiser et de les détourner, les différent·e·s participant·e·s cherchent à mettre en lumière ces attaches, depuis l’échelle atomique jusqu’à celle de la (géo)morphologie d’un corps et/ou d’un milieu.

En prenant place en Centre Corse, le projet fait dialoguer des personnes venues de tous horizons (artisan·e·s, scientifiques, technicien·ne·s, sourcier·e·s, artistes, anthropologues, habitant·e·s, etc) formant un laboratoire de recherche nomade, au sein duquel chacun·e peut proposer son éclairage sur la question, ainsi que sur la singularité de son ancrage sur ce territoire. Le présent site internet rassemble, au fil du temps, les traces des différentes actions (discussions, expérimentations de terrain, fictions) engagées par ce collectif de recherche à géométrie variable.

L’ensemble des productions visuelles, sonores et écrites de ces workshops et rencontres seront retranscrites et disponibles pour tous·tes sur le site web http://sonderlescorps.fr, au fur et à mesure de la résidence.

Anna Ternon, artiste chercheure

Anna Ternon est artiste-chercheure, doctorante au sein du programme SACRe à l’ENS de Paris depuis 2020, où elle mène une recherche intitulée : Corps géologiques, corps humains : pour un retour à nos attachements.

Son travail allie formes plastiques, performatives, textuelles pour tenter de comprendre ce qui unis le géologique et l’humain. Elle collabore avec des chercheur·e·s en géosciences et en sciences de la vie humaine autour de la production de différents protocoles expérimentaux. Son travail a été présenté dans de nombreux lieux en France (Galerie Paris-Beijing, Villa du Parc, Les Embruns centre d’art, etc) et est régulièrement soutenu dans le cadre de prix et de résidences (CentQuatre-Paris, Fondations Edmond de Rotschild, Cité Internationale des arts, Les Ateliers Médicis, Providenza, Tignous - centre d’art contemporain).

Elle mène également un travail théorique autour des formes de recherche-création dans le cadre de la co-direction de l’ouvrage art : moteur de recherche, à paraître aux éditions extensibles en 2024. Elle est par ailleurs fondatrice de l’association Formes & fonctions, qui oeuvre pour faciliter l'accès des personnes s'identifiant comme fxmmes aux pratiques outillées.

Photo Anna avec Credits.png
bottom of page